LE POUVOIR DU MOMENT PRÉSENT


Il fut un temps  où je n’avais ni conscience des synchronicités ni du moment présent. Peut-être étaient-ce des notions entendues, néanmoins vagues pour moi. Il y a 6 ans, ma vie ne me satisfaisait pas du tout. Je me posais en victime, et me sentais piégée. Pourtant c’est à ce moment où j’ai décidé de rentrer en introspection, en ouvrant ma conscience à d’autres possibles.  C’est à ce moment là que l’univers à posé sur ma route “le pouvoir du moment présent” d’Eckart Tölle. Je devais prendre le train pour plusieurs heures et je n’avais pas prévu de bouquin... Je rentrais peu convaincue dans la boutique de la gare... Et là, en tête de livres “le pouvoir du moment présent”. C’est à ce moment précis que ma conscience s’est éveillée à autre chose... c’était en fait, exactement ce que je cherchais.

Ce qui nous différencie de tout autre être vivant c’est notre capacité de projection. L’animal, la plante, le minéral sont là ici et maintenant sans d’autre préoccupation que ce que qu’ils vivent à chaque instant, à chaque seconde de leur existence.

L’homme lui, n’est que très peu dans cet instant précis : le maintenant. Sans cesse il élabore, projette ou fait un bond dans le passé pour revivre, analyser ce qu’il a vécu. Pourtant la seule chose qui  existe est MAINTENANT. Sans s’en rendre compte il est le grand absent de sa vie. Ce qui détermine le futur dont il élabore sans cesse les contours et les formes, est justement ce qu’il fait à cet instant précis. Et c’est dans cette absence qu’il détermine son passé. C’est aussi dans cette absence que l’homme rentre dans l’angoisse et la peur. Comme un funambule suspendu dans le vide, il contemple ce que sera, peut-être, son avenir. Pour pallier à cette peur du vide et de l’inconnu il laisse alors l’ego prendre les rennes. Cet ego qui questionne sans cesse, qui cherche à maîtriser, qui instille les doutes et la peur. Cet ego qui immobilise et enferme. Cet ego qui veut vous éloigner de ce présent si précieux. Cet ego qui veut vous “préparer”. Mais rien ne peut préparer à ce qui n’existe pas encore.

La seule certitude que vous puissiez avoir c’est maintenant. A cet instant précis, où vos yeux parcourent ce texte, à cette seconde même. Vous êtes là et nul par ailleurs. Sentez-vous à cet instant précis quel est le rythme de votre respiration ? A cet instant précis, ressentez vous maintenant votre coeur qui bat ? A cet instant précis où est votre ego ? Où sont votre peur et vos doutes de demain ? Sentez à cet instant précis, où l’ego est parti, combien ce moment est rassurant. Cette seconde où vous échappez à l’ego, où la peur et les doutes ont disparus. Parce que maintenant à cet instant précis, tout va bien...

Le futur ne sera jamais comme vous l’avez imaginé. Le passé ne sera le reflet que de ce que vous faites ou ne faites pas aujourd’hui. Si vous ne stoppez pas ce cycle infernal, vous contemplerez, dans votre futur, ce passé qui est aujourd’hui votre présent. Ce présent d’immobilisme, de peurs et de doutes. Et vous serez encore prisonnier de cette illusion du temps : “j’aurais du, et si j’avais fait...” Ce qui inscrit votre futur sont les opportunités que vous avez aujourd’hui. Ce qui inscrit votre futur sont tous les potentiels que vous n’avez pas vu.

Lorsque vous vous coupez du moment présent, enfermé dans le fantasme de ce que pourrait être votre futur, vous ne comprenez pas que votre moi meurt à chaque seconde qui passe. Vous n’étiez pas le même à la première ligne de ce texte et vous ne serez pas le même quand vous lirez le dernier mot... Lorsque vous projetez votre avenir, que vous l’imaginez, le préparez, vous oubliez que votre moi d’aujourd’hui ne peut préparer votre moi de demain car il ne sera plus du tout le même.

Quels souvenirs inscrivez-vous aujourd’hui dans votre passé de demain ? A cette heure où les réseaux sociaux ont envahis nos vies, nos portables connectés en permanence, combien de temps  êtes vous connecté à vous même, à vos proches, à vos enfants dans une journée ? Quel temps accordez vous à la présence pure de votre être ? Sans portable, sans écran ?

Le livre d’Eckart Tölle est indispensable, révélateur, élévateur même. Il vous invite à l’éveil, à sortir de votre léthargie.

Quel que soit le contexte actuel de votre vie, à cet instant précis où vous lisez ces mots tout va bien... Et chaque fois que le doute ou la peur vous envahit, respirez en conscience et posez vous la question “ici maintenant, là tout de suite... à cette seconde, est ce que je vais bien ?” Sortez de votre mental, sortez de chez vous et ne fermez pas les portes qui s’ouvrent devant vous parce qu’a cet instant n’oubliez pas que... tout va bien.

Je vous invite à ressentir en vous, au dernier point de cet article, que vous n’êtes plus le même que celui que vous étiez quand vous avez lu le tout premier mot...